Trop de viande dans les assiettes des cantines scolaires

A la cantine, 70% des enfants mangeraient de la viande ou du poisson tous les jours, d’après une enquête menée par l’ONG Greenpeace, qui dénonce le manque d’alternatives végétariennes dans les menus des cantines scolaires. Cette surconsommation de protéines animales dépasse largement les recommandations d’apports journaliers préconisés par l’Agence nationale de sécurité alimentaire de l’alimentation (ANSES). En effet, cette dernière recommande une consommation journalière de 4,8 à 11,6g de protéines pour le repas de midi, tandis que les programmes officiels recommandent 50g.

Dans son rapport, Greenpeace alerte sur les dangers pour la santé liés à la surconsommation de protéines animales, mais aussi des risques pour l’écologie et le climat. Ainsi, “L’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial”, rappelle l’ONG.

Le groupe préconise de proposer des alternatives végétariennes plus régulièrement pour que les enfants qui ne veulent pas manger de viande ou de poisson puissent quand même manger un repas équilibré, et de prévoir davantage de repas entièrement végétariens chaque semaine.

L’ONG pointe aussi du doigt la qualité souvent médiocre de la viande servie aux enfants dans les cantines, dont l’origine est rarement transparente et qui aussi un impact sur l’environnement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez