E. Leclerc se met au marché de l’occasion

Une enseigne E. Leclerc va proposer à la vente des produits d’occasion dans une expérience pilote en France qui pourrait bien lancer les hypermarchés dans ce secteur qui se développe de plus en plus ces dernières années et qui est aujourd’hui exclusivement basé sur Internet.

C’est l’hypermarché E. Leclerc de Roques-sur-Garonne dans la région de Toulouse qui va lancer le mouvement dès le 15 juillet en dédiant 700 m² de surface au dépôt-vente de produits d’occasion dans lequel les clients pourront trouver des téléviseurs, des livres, des téléphones, du matériel de bricolage, des jeux vidéos ou encore des tablettes.

“On s’est rendu compte que le consommateur avait besoin d’un lieu de revente pour des objets qu’il utilise parfois qu’une seule fois. La question est aussi d’assurer une seconde vie aux objets” a déclaré Michel-Edouard Leclerc au Figaro. Si l’expérience tentée à Roques-sur-Garonne récolte un bilan positif, le groupe pourrait bien étendre cette offre à d’autres hypermarchés.

Les objets vendus dans ce nouveau rayon seront testés avant d’être mise en vente et seront garantis un an. “Leur prix est fixé à partir d’un argus utilisé par d’autres opérateurs de revente dans la région. Les vendeurs sont rémunérés en chèques cadeaux à dépenser dans les centres Leclerc ou crédités sur leur carte fidélité, détaille le PDG de l’enseigne. Quant aux acheteurs, ils paieront un prix comportant en plus une marge fixée par le magasin” explique Michel-Edouard Leclerc.

D’après une étude du groupe indépendant Xerfi, le marché de l’occasion représentait 6 milliards d’euros en 2016 et enregistre une progression constante depuis 2012.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez