Changement climatique et milieu de travail : des risques professionnels augmentés

Les effets du changement climatique en milieu de travail augmentent les risques professionnels et demandent une vigilance accrue face à ces risques pour la santé des travailleurs.

Un constat sur les effets du changement climatique sur la santé au travail

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié les résultats d’une étude sur les risques liés au changement climatique pour la santé des travailleurs. Cette analyse montre que tous les risques professionnels sont affectés par le changement climatique.

L’agence estime que « la hausse des températures, l’évolution de l’environnement biologique et chimique, et la modification de la fréquence et de l’intensité de certains aléas climatiques » sont à l’origine de certains risques pour la santé des travailleurs exposés.

Des recommandations pour s’adapter et protéger les travailleurs concernés

L’Agence recommande « d’inciter l’ensemble des acteurs concernés à intégrer dès à présent dans leurs démarches d’évaluation des risques professionnels les impacts du changement climatique déjà perceptibles ou qui peuvent être anticipés, ceci afin de déployer des mesures de prévention adaptées. »

L’Anses recommande notamment de sensibiliser les différents acteurs aux effets du changement climatique sur la santé, d’informer et de former les personnels concernés.

L’Agence souligne également qu’il devient impératif « d’intégrer de manière systématique la question du changement climatique et de ses impacts dans les travaux d’évaluation des risques sanitaires, aussi bien pour les travailleurs que pour la population générale. »

Un travail de sensibilisation qui n’est pas nouveau

Pour rappel, la France s’est dotée en 2011, d’un Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) intersectoriel et interministériel regroupant des recommandations pour une période de cinq ans. Plusieurs propositions ont été publiées. Mais à ce jour, force est de constater que les évolutions ont été peu nombreuses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez