Le créosote, un produit biocide désormais sous surveillance

Le créosote, un produit biocide, couramment utilisé, présente de nombreux risques pour la santé et pour l’environnement.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a examiné des demandes d’autorisation de mise sur le marché de produits à base de créosote.

Il s’agit d’un produit biocide qui est utilisé pour traiter et prolonger la durée de vie des traverses de chemin de fer, des poteaux de lignes téléphoniques et électriques, de clôtures et de palissades agricoles, équestres, ou encore routières.

Selon Wikipédia, le « Créosote est le nom donné à plusieurs sortes d’huiles extraites de goudrons de bois ou de charbon ou d’une plante. La créosote de goudrons de houille, découverte par le chimiste allemand Karl von Reichenbach. »

À la suite de ses différentes analyses, l’Anses a décidé qu’il était obligatoire de restreindre l’usage de la créosote en France uniquement au traitement des traverses de chemin de fer. Ces autorisations de mises sur le marché sont assorties de conditions d’utilisation qui ont pour objectifs :

  • de limiter l’exposition des travailleurs face à ce produit biocide,
  • de minimiser les risques pour l’environnement.

L’Anses recommande aux particuliers d’éviter tout contact avec les traverses de chemin de fer traitées à la créosote, de ne pas laisser les enfants jouer à proximité, de ne pas les utiliser pour des usages quotidiens, de ne pas entrer en contact avec les traverses et de demander leur enlèvement pour traitement dans un centre adapté.

Pour en savoir plus sur le créosote et les risques sanitaires et environnementaux associés voici le lien vers le rapport intégral de l’agence : L’Anses restreint l’usage des produits à base de créosote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez