Les objets en plastique à usage unique ciblés par l’Union Européenne

La Commission Européenne a annoncé cette semaine de nouvelles règles européennes pour interdire certains produits en plastique à usage unique et notamment les 10 produits les plus fréquemment retrouvés sur les plages et dans les mers du territoire. Les nouvelles réglementations visent aussi les filets de pêche perdus et abandonnés. Les objets en plastique couverts par la proposition représentent 43% du total des déchets marins. A cela s’ajoutent les 27% représentés par les équipements de pêche. Cela représente donc un total de 70% de l’ensemble des déchets marins.

La sélection des objets en plastique à réduire est basée sur un échantillon représentatif couvrant 276 plages dans 17 États membres de l’UE et quatre mers régionales en 2016. Parmi ces objets figurent des cotons-tiges (utilisés pour différents usages), des couverts, assiettes et contenants alimentaires, et des gobelets pour les boissons.

Au-delà de ces interdictions, la loi, si elle est adoptée, fixe des objectifs pour réduire l’utilisation des contenants alimentaires en plastique. Elle obligerait également les fabricants de plastique à couvrir le coût du nettoyage d’autres produits comme les sacs en plastique et les ballons.

La Commission Européenne a cité dans un communiqué les déchets plastique dans les océans comme étant la première motivation de cette proposition de loi. « Les déchets plastique sont indéniablement un gros problème et les européens doivent agir ensemble pour gérer ce problème, car les déchets plastiques finissent dans notre air, nos sols, nos océans et notre nourriture », a déclaré le vice-président responsable du développement durable, Frans Timmermans, dans un communiqué annonçant la proposition.
« Les propositions d’aujourd’hui réduiront les plastiques à usage unique de nos rayons de supermarchés par le biais d’un ensemble de mesures. Nous interdirons certains objets, et les remplacerons par des alternatives plus propres pour que les gens puissent toujours utiliser leurs produits préférés ».

Différentes mesures seront appliquées à différents produits. Là où les alternatives sont disponibles et abordables en termes de prix, les produits en plastique à usage unique seront interdits du marché. Pour les produits n’ayant pas d’alternative directe, l’objectif sera de limiter leur utilisation par le biais d’une réduction nationale de leur consommation.  Les Etats membres seront par exemple obligés de collecter et recycler 90% des bouteilles en plastique à usage unique d’ici 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez