Les drones, une arme contre les chenilles processionnaires ?

La ville de Cannes a lancé cette semaine une expérience consistant à lutter contre les chenilles processionnaires des pins, ces chenilles très urticantes qui s’installent dans les pins, avec des drones. L’objectif de la manœuvre serait de développer un traitement moins coûteux et moins polluant que les traditionnels épandages par hélicoptères auparavant utilisés. “Le système permet un traitement plus ciblé que les épandages par hélicoptères désormais interdits“, indique ainsi Jean-Claude Martin, ingénieur de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra Paca).

Les drones sont envoyés sur les arbres affectés pour vaporiser un insecticide biologique, a priori non nocif pour la santé. Les chenilles processionnaires détruisent les aiguilles de pin, nuisant aux arbres sur lesquelles elles s’installent mais sont de plus très urticantes et dangereuses lorsqu’elles arrivent au sol, provoquant lésions cutanées chez l’homme et le chien.

Des tests similaires avaient été réalisés en 2017 et les résultats avaient été plutôt encourageants. Les chercheurs tentent depuis plusieurs années d’enrayer la multiplication de ces nuisibles qui semblent de leur côté gagner du terrain.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez