40% des cancers en France sont liés à des facteurs évitables

D’après une nouvelle étude publiée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), les français se mettent inutilement en danger de développer un cancer en fumant, buvant et mangeant de manière malsaine. Ainsi, quatre cas de cancer sur dix pourrait être évités par un changement de comportement ou de mode de vie, rendant ces cancers “évitables”.

La cigarette et l’alcool sont les deux causes principales des cas dits “évitables” de cancer en France, suivies par de mauvaises habitudes alimentaires et l’obésité, d’après les chiffres publiés par le CIRC.

Chacun de ces facteurs tuent plus de gens qu’ils ne le devraient, d’après le CIRC et Santé publique France. Des 346 000 cas de cancers diagnostiqués en 2015 parmi les plus de trente ans, “142 000 (41%) auraient pu être évités si la totalité de la population n’avait pas été exposée aux facteurs de risques étudiés ou si l’exposition avait été limitée” indique le CIRC.

Le cancer est la principale cause de décès en France, avant les maladies cardiovasculaires, les tumeurs tuant 164 000 personnes en 2013 d’après le Ministère de la Santé de la France. Les cancers liés à la cigarette tels que le cancer des poumons, affectent surtout les classes ouvrières. Le risque de développer ce type de cancer est 1,5 à 2 fois plus important parmi les 20% les plus désavantagés en France, comparé aux 20% les plus riches.

Trop peu de personnes en France sont conscientes des risques qu’elles prennent” a déclaré Agnès Buzin, ministre de la santé, qui a adopté une position ferme contre le tabac en mars dernier.

L’alcool est de son côté responsable de 8% des “nouveaux cas évitables de cancer”, les auteurs de l’étude indiquant que la France devrait faire plus pour éviter l’alcoolisme.

Parallèlement, de mauvaises habitudes alimentaires et l’obésité sont responsables de 5,4% des nouveaux cas de cancer dits évitables, le CIRC soulignant les risques “d’une trop pauvre consommation de fruits, de légumes, de fibres et de produits laitiers, combinée à une forte consommation de viande“.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez