Téléphone portable : comment concilier technologie et protection de l’environnement ?

 » Téléphone portable : comment concilier technologie et protection de l’environnement ?

Si l’on parle de produits respectueux de l’environnement et que l’on réalise un classement, nos chers smartphones qui ont désormais une place prépondérante dans notre quotidien, intégreraient le podium… des produits les plus polluants et les moins écologiques… !

Est-il possible de concilier technologie et protection de la nature ? Existe-t-il des téléphones portables écologiques et éthiques ? Toutes les réponses dans notre dossier.

 

Smartphone et portable : un fléau environnemental…

Messagerie instantanée, recherche d’infos sur internet, partage de photos et vidéos sur les réseaux sociaux, écoute musicale, navigation GPS… on en oublierait même que la fonction première du smartphone est d’appeler… Cet objet devenu incontournable dans notre quotidien et notre vie digitale, qui nous connecte le plus au monde est aussi malheureusement celui qui nous éloigne le plus de la nature.

A lui tout seul, il englobe tous les grands enjeux environnementaux : gourmand en énergie, il est fabriqué à partir de matériaux toxiques et rares dont l’extraction pollue sols, eaux et défigure le paysage, sa durée de vie est de plus en plus réduite en raison de l’obsolescence programmée et pose la question du devenir et du traitement des téléphones portables en fin de vie…

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a réalisé une grande étude sur l’impact du portable sur l’environnement*. Le constat est édifiant :

  • Schéma extrait du « Guide Pratique de l’Impact des Smartphones » édité par l’ADEME

    34 % de plastiques, 10 % de cuivre, 9 % d’acier, 7 % d’étain, 6 % de ferrites, 5 % de fibre de verre, 3 % d’oxydes de nickel ou lithium, 3 % de résine époxy, 2 % d’époxy liquide, 2 % d’EPDM (éthylène-propylène-diène monomère) et 19 % de matières diverses. Au total ce sont plus de 70 matériaux présents en toute petite quantité rendant ainsi le recyclage extrêmement compliqué et délicat.

  • On estime qu’avant d’arriver entre nos mains, cet objet ultra connecté a réalisé environ 4 fois le tour de la terre : pensé et conçu aux USA (1), les matières premières nécessaires à sa fabrication sont extraites et transformées en Asie, en Australie, en Afrique centrale et en Amérique du Sud (2), ses principaux composants sont ensuite fabriqués en Asie, aux Etats-Unis et en Europe (3), quant à son assemblage est réalisé en Asie du Sud-Est (4) pour ensuite repartir aux 4 coins du monde pour être vendu dans quasiment tous les pays…

Epuisement des ressources, impact sur la biodiversité, destruction d’écosystèmes, la liste est malheureusement longue et lourde de conséquences et l’on n’a pas détaillé le volet santé, social et éthique (conditions de travail dans les mines d’extraction, l’emploi des enfants, etc).

Faut-il pour autant laisser tomber son smartphone et revenir à l’âge de pierre ?

 

Nos conseils pour une utilisation moins polluante de nos téléphones portables

La note pour la planète est lourde… mais nous pouvons adopter certains gestes et changer nos habitudes pour diminuer l’impact sur l’environnement.

Si nous ne pouvons pas faire grand-chose contre l’obsolescence programmée, nous pouvons prendre soin de ces objets, petits bijoux technologiques, très fragiles, pour qu’ils durent le plus longtemps possible. Notre société de consommation nous pousse à racheter régulièrement sans même que ce soit un besoin réel… La publicité et le marketing agissent sur nous comme des forces obscures… mais demandez-vous toujours si vous avez vraiment besoin de changer de téléphone portable ou si vous serez plus heureux avec un nouveau smartphone… Protégez-le avec une housse ou une coque, mettez un film protecteur sur votre écran, laissez-le se reposer quand il commence à surchauffer.

Débranchez votre appareil une fois la charge terminée, car sinon vous consommez encore de l’électricité. Selon des estimations faites par Nokia, si 10% des abonnés débranchaient leur chargeur une fois la batterie rechargée, un volume d’électricité égal à la consommation annuelle de 60.000 ménages européens serait économisé…

Dans les deux ans suivant votre achat, vous avez la possibilité de ramener votre smartphone au vendeur pour réparation : faites jouer la garantie légale ! Au-delà de cette période, vous pouvez aussi faire appel au SAV du constructeur. Sachez que vous pouvez aussi trouver des tutoriels sur internet pour réparer vous-même votre portable ou trouver des spécialistes. Pensez au réseau Repair Café.

Surtout ne jetez pas dans la nature ou dans la poubelle votre ancien smartphone, déposez-le gratuitement en déchèterie, ressourcerie, recyclerie ou points de collecte.

Mais existe-t-il des téléphones portables écologiques ?

 

Téléphone portable écologique : des lancements très vite abandonnés

Vous n’en n’avez certainement pas beaucoup entendu parler et pourtant on a vu éclore des smartphones écologiques, mais la plupart ont très vite disparus du marché de la téléphonie mobile… Et oui les smartphones à durée de vie limitée rapportent plus aux industriels qu’un téléphone durable. Pas sûr que ces grandes entreprises aux gros budgets communication aient dédié autant d’argent, d’espace de communication, d’énergie et d’envie à leur offre « téléphone portable écologique » qu’aux smartphones standards… On aurait pourtant tous à y gagner…

MTT, marque française spécialisée dans la fabrication et vente de terminaux mobiles certifiés étanches, qui propose une gamme de portables durables et robustes (surtout à destination des professionnels et sportifs) avait lancé il y a quelques années le MTT Solaire dont la fabrication est aujourd’hui arrêtée… Le portable proposait en plus de ses composants durables et une durée de vie plus longue que les standards habituels, une surface solaire pour une alimentation 100% naturelle.

 

Qu’en est-il des géants de l’industrie de la téléphonie mobile ?

Crédit photo : Samsung
Téléphone portable écologique « Blue Earth »

En 2009, Samsung lançait « Blue Earth », un vrai smartphone écologique dont la couleur bleue rappelait celle de notre belle planète et sa forme « galet » évoquait la nature. Après de nombreuses  recherches sur le net, ce portable écolo n’est plus disponible à la vente depuis de nombreuses années… Il comptait pourtant de nombreux atouts au point que les journalistes disaient même qu’aucun portable n’a jamais été aussi vert…  Alimentation à énergie solaire, boitier fabriqué à partir de matériaux recyclés (bouteilles en plastique), packaging recyclable, matières premières sans substance dangereuse, un mode éco pour limiter sa consommation d’énergie, et des fonctions « écologiques » comme le podomètre, ou l’écomètre. Tout cela avec les mêmes fonctionnalités que n’importe quel smartphone tactile… ! Comme quoi écolo ne rime pas avec rétro ou ne veut pas dire vieillot… !

Un an après (2010), Samsung proposait « ReClaim », un portable écologique fabriqué à 80% à partir de matériaux recyclés et doté d’une coque composée de 40% de maïs. Mais la France n’intégrait pas les pays ciblés pour la commercialisation de ce nouveau smartphone écolo.

LG et Nokia ont eux aussi suivi le mouvement «green smartphone » : POP LG-GD510 était un téléphone solaire et le 3110 Evolve de Nokia était doté d’une coque bio (matériaux naturels d’origine biologique non polluants et à 50 % renouvelables) et d’un chargeur basse consommation permettant une économie d’énergie de 94% par rapport aux standards.

Mais vous l’avez compris, ces téléphones ne sont plus commercialisés…

On déplore que les fabricants arrêtent si tôt leur production… Mais alors reste-t-il encore une offre « téléphone portable écologique et éthique » sur le marché ?

 

Le Fairphone : le téléphone portable le plus éthique et le plus écologique

Malheureusement les grands de ce monde en matière de téléphonie mobile font assez peu d’efforts. Quelques lancements et tentatives vite abandonnées…

Les exemples cités ci-dessus prouvent pourtant qu’il est bel est bien possible d’allier technologie et respect de l’environnement !

Preuve supplémentaire avec le seul téléphone portable écologique actuellement disponible dans le monde entier et qui fait mieux que les grands industriels : car en plus d’être écolo ce smartphone est un portable éthique !

Un design à l’épreuve du temps, des matériaux responsables, de meilleures conditions de travail pour tous les acteurs de la chaine de fabrication, un téléphone réparable facilement et dont la société mère soutient et développe des programmes de recyclage … Incroyable mais vrai !

Crédit photo : Fairphone

Le Fairphone est le seul téléphone labélisé commerce équitable : il est certifié « Fairtrade de Max Havelaar ». Fin 2015, la société Fairphone se voit même remettre le prix Momemtum for Change : un prix décerné par les Nations Unies visant à mettre à l’honneur les entreprises proposant des solutions novatrices et de transition, susceptibles de répondre aux défis sociaux, économiques et environnementaux liés aux changements climatiques. En 2017, Greenpeace USA classe Fairphone à la première place des entreprises d’électronique grand public les plus respectueuses de l’environnement !

 

Mais qui est donc cette société qui apparait comme un véritable ovni dans l’industrie de la téléphonie mobile ?

Fairphone, c’est une société néerlandaise (on aurait presque pu le deviner tellement les pays scandinaves sont en avance en matière de protection de la nature et de développement durable). Créée en 2013 à Amsterdam par Bas van Abel qui, conscient des contraintes techniques sait qu’il ne pourra pas produire un téléphone portable 100% écolo , s’engage de façon concrète pour faire bouger les lignes et prouver que l’on peut fabriquer un produit technologique avec une approche plus verte, plus sociale et plus éthique. Pour lui « le changement ne s’opèrera pas du jour au lendemain. Mais ensemble, avec notre communauté, nous créons un mouvement qui alimentera la demande en faveur de produits équitables. Soyons une source d’inspiration pour appliquer les principes de développement durable au secteur technologique ».

 

Fairphone : une économie circulaire pour un téléphone portable éthique et écologique

Le principe est finalement assez simple : pour l’équipe Fairphone « un téléphone mieux fait est forcément meilleur ». Basé sur le principe d’une économie circulaire, éthique et solidaire, la fabrication de ce téléphone est un cercle vertueux. L’humain et l’environnement sont au centre des préoccupations dans le processus de fabrication de ce téléphone portable pas comme les autres.

4 principes simples régissent sa production :

  • Crédit photo : Fairphone

    La durabilité. C’est un téléphone modulaire : réellement conçu pour durer dans le temps, le Fairphone est l’antidote de l’obsolescence programmée. Chacun de ses 6 modules sont facilement remplaçables et réparables. Par exemple l’écran se change en moins d’une minute ! Tous les composants sont disponibles sur la boutique en ligne et Fairphone propose plusieurs tutoriels pour réparer soi-même son téléphone… !

  • Les achats responsables. Les minerais extraits sont issus de mines exemptes de conflits, une politique « matériaux positifs ». Alors que les téléphones actuels comptent plus de 70 matériaux différents, le Fairphone n’en compte que 40 (plastique, cuivre et tungstène recyclés) et met en place une chaîne d’approvisionnement transparente basée sur le contrôle de la provenance des composants pour éviter le financement de groupes armés impliqués dans des conflits. C’est un changement radical dans la chaîne de fabrication et d’approvisionnement.
  • Le volet social. Fairphone développe des partenariats et travaille uniquement avec des sociétés qui offrent de bonnes conditions de travail aux salariés, quel que soit l’étape de fabrication du téléphone.
  • Réutilisation et recyclage. L’atout numéro 1 du Fairphone c’est sa simplification du démontage qui permet sa réparation et facilite son recyclage. Encourager la réutilisation et le recyclage est une des priorités de Fairphone qui propose en plus de la vente de pièces détachées sur sa boutique en ligne, un programme de reprise de l’ancien téléphone. La société soutien et développe aussi de nombreux programmes de recyclage…

 

Le Fairphone, un smartphone écologique tout aussi « grand » et « puissant » que ses concurrents

Et le Fairphone n’a rien à évier aux portables actuels : tout aussi moderne, il est tactile, doté d’un appareil photo 12 Mpx double flash, de deux slots pour carte SIM, d’un système Android 6.0 Marshmallow, d’un un écran 5 pouces 1080 px, d’une mémoire interne de 32 Go extensible à 64 Go et il propose une batterie remplaçable !

Après une version 1 écoulée à 60 000 exemplaires en précommande, le Fairphone 2 est toujours disponible et commercialisé. Et compte tenu de « sa moralité », il a de quoi faire rougir les smartphones actuels.

Petit bémol, son prix, qui est tout de même de 529 €. Un investissement mais finalement vite rentabilisé lorsque l’on sait que les Français changent en moyenne de smartphone tous les 18 mois et quand on connaît la longévité du Fairphone et toute l’économie circulaire, éthique et environnementale qu’il propose, on se dit que l’investissement en vaut le coup… !

Fairphone est une des sociétés qui prouve qu’ « Ensemble, nous pouvons changer la façon dont les produits sont fabriqués ».

Vous voulez en savoir plus sur le plus vert des téléphones portables ? Consultez le site Fairphone.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez