Mercedes vise la neutralité carbone de sa flotte d’ici 2022

 » Mercedes vise la neutralité carbone de sa flotte d’ici 2022

Mercedes-Benz a promis lundi de rendre sa nouvelle flotte de voitures pour passager neutre en carbone d’ici vingt ans, un objectif ambitieux qui s’appuie sur les véhicules électriques et les énergies renouvelables.

L’objectif, décrit comme « une transformation essentielle de notre entreprise » semble être plus radical que des objectifs similaires annoncés par Volkswagen ou d’autres constructeurs automobiles majeurs.

Mercedes, détenue par Daimler, compte réduise son empreinte carbone en construisant beaucoup moins de moteurs à combustion. D’ici 2030, le constructeur allemand espère que ses modèles électriques et hybrides représenteront plus de la moitié de ses ventes totales de voitures.

Mercedes prévoit de s’appuyer largement sur l’énergie éolienne et d’autres formes d’énergie propre pour rendre ses opérations plus propres. Le constructeur automobile s’est fixé pour objectif d’avoir des usines neutres en carbone en Europe d’ici 2022.

Mercedes a explicitement cité des inquiétudes environnementales comme étant à l’origine de cette stratégie. « Nous avons fixé une trajectoire claire pour aider à empêcher une accélération supplémentaire du changement climatique » a déclaré le constructeur dans un communiqué, ajoutant que l’accord de Paris était « plus qu’une obligation, c’est notre conviction ».

Le concurrent direct de Mercedes, Volkswagen, avait annoncé une stratégie similaire en mars dernier. Le groupe, qui détient aussi Audi, Bentley et Porsche, a déclaré qu’il lancerait 70 modèles électriques d’ici dix ans et serait complètement neutre en carbone d’ici 2050. Volkswagen vise à ce que les véhicules électriques représentent 40% de ses ventes totales d’ici 2040.

L’annonce de Mercedes/Daimler n’implique pas sa vaste flotte de véhicules commerciaux et utilitaires. Cependant, l’objectif reste ambitieux. « Si nous voulons respecter nos objectifs climatiques, le moteur à combustion interne doit disparaître » a déclaré Carol Lee Rawn, directrice pour les transports de Ceres, une ONG militante pour le développement durable.

Mercedes a reconnu que cette échéance de 2022 était un « énorme défi » – à la fois technologique et financier. Il nécessitera des quantités d’investissements gigantesques pour rénover les usines, les chaînes de production et développer de nouveaux modèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez