L’Assemblée interdit les téléphones portables dans les écoles et les collèges

L’Assemblée Nationale a voté hier l’interdiction des téléphones portables dans les écoles primaires et les collèges à partir de la rentrée prochaine, une décision qualifiée de mascarade par beaucoup. Adoptée à main levée en première lecture, la proposition de loi, présentée par Jean-Michel Blanquer, a remporté les voix des élus de la majorité LREM et MoDem, ainsi que de l’UDI-Agir. Les autres partis ont dénoncé « une proposition inutile » qui revient à une « simple opération de communication », la qualifiant même de “tartufferie”.

Depuis le 12 juillet 2010, le Code de l’éducation interdit déjà l’usage des téléphones portables “durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur“. Selon le ministre de l’Education nationale Jean Michel Blanquer, cela ne suffisait pas et il était nécessaire de mettre en place “une base juridique beaucoup plus solide”. Devant les critiques, il a argué que ce texte était “une loi du XXIe siècle, une loi d’entrée dans la révolution numérique” envoyant “un signal à la société française sur cet enjeu de société” que sont les téléphones portables et autres objets connectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez